Pédagogie

L’Atelier A-Cube appelle à candidature !

Si quelques candidats au PFE annualisé sont déjà membres du collectif les Bienheureux·ses et de l’atelier A-Cube en tant que soutien administratif et communication de l’association, ils ne sont pas assez nombreux pour reconduire l’expérience à la rentrée 2021-22.

Envie d’autonomie dans ton apprentissage de l’architecture ?
Envie d’apprendre de manière horizontale, avec d’autres étudiants ?
Envie d’un projet concret, en réponse à une commande réelle ?

L’atelier A-Cube, fondé à la rentrée 2020 par une dizaine d’étudiants de l’ENSA Paris La Villette, met en oeuvre un enseignement du projet architectural où tout est à l’initiative des étudiants :

  • la recherche d’une commande, d’une opération à réaliser, le choix du site,
  • la formulation d’un sujet de PFE, l’organisation du travail, de l’analyse à la conception en passant par l’arpentage du terrain, la collaboration avec les acteurs du projets, la consultation des habitants, 
  • le choix de la méthode, de l’approche pédagogique, des enseignants qu’ils souhaitent consulter,…

L’Atelier A-Cube est une expérience et une expérimentation pédagogique à l’échelle 1 qui s’adresse aux étudiants de l’ENSA Paris La Villette en Master 2. L’Atelier A-Cube peut t’accueillir dès la rentrée 2021-22 pour réaliser ton PFE sur 1 an en répondant à une commande réelle, par groupe de deux ou trois étudiants.

Mais attention ! Pour intégrer l’atelier en octobre 2021, il faut se rapprocher de l’association A-Cube et du groupe actuel dès maintenant.

Contact : atelier.a-3@protonmail.com

Evénements

A-Cube a organisé sa première table ronde !

L’atelier A-Cube au sein du collectif Les Bienheureux·se·s a eu le plaisir de vous inviter à leur première table ronde sur le thème de la pédagogie dans les écoles d’architecture en France. Pour cette séance inaugurale, nos invités et nous-même ont témoigné de nos expérimentations pédagogiques “à l’échelle 1” au sein et au-delà des quatre murs de nos écoles d’architecture respectives, à l’initiative d’étudiants.

Le sujet : “la pédagogie à l’initiative des étudiants au coeur des écoles d’architecture”

L’après-midi s’est déroulé en trois temps :

  • l’association À Pied d’œuvre de l’ENSA Paris Val-de-Seine a partagé son expérience,
  • l’atelier A-Cube de l’ENSA Paris La Villette a fait de même,
  • nous avons ensuite échangé autour de l’histoire des initiatives étudiantes à l’UP6 après une petite introduction.

Cet échange s’est tenu le :

samedi 10 avril 2021 
à partir de 13h30 (et jusqu’à 17h30) 

Bienheureux de vous y avoir rencontrés !!!

Le groupe de travail organisateur de la table ronde
pour l’atelier A-Cube
au sein du collectif des Bienheureux·ses

Evénements

Premier jury d’évaluation de l’atelier A-Cube

Une de nos ambitions de départ était de pourvoir réaliser non seulement une auto-évaluation de nos travaux, mais aussi des bilans de fin de semestre à vocation d’évaluation avec des jurys dont la composition soit collégiale : pour chaque GTO (Groupe de travail opérationnel), les 2 enseignants référents, 2 enseignants intervenants, 2 étudiants et 2 acteurs du projet.

La semaine avant le jury, le GT chargé d’élaboré l’auto-évaluation n’ayant pas réussi à produire un outil qui fasse consensus en son sein, a proposé d’une part, une fiche d’évaluation pour tous les membres du jury, qui permette à chacun de faire une évaluation qualitative de la présentation finale du GTO dont il est jury, et d’autre part une modalité de calcul de la note finale qui permette à tous de participer de manière équitable et pondérée :

50% de la note finale /20 pour les 2 enseignants référents (qui ont suivi le GTO tout au long du semestre) et 50% pour les 6 autres membres du jury dont la moyenne des notes est effectuée dans coefficients pondérateurs.

Ce système a semblé convenir à tout le monde, mais surtout les étudiants évalués ont apprécié la qualité des débats et retours sur leurs projets grâce à ce dispositif de jury collégial.

Une seule enseignante a refusé de mettre une note sans qu’il n’y ait eu de délibération du jury préalable. Le fait est que les mesures sanitaires prises à cause de la crise du coronavirus a imposé des conditions matérielles très strictes et une disponibilité horaire très limitée de la salle pour réaliser ce bilan d’évaluation à la fin du semestre.

Au second semestre les enjeux seront différents : pour 13 membres sur 14 de l’atelier il s’agira de la soutenance de PFE. Les jurys sont alors composés par les enseignant référents et organisés par l’école. L’atelier A-Cube espère pourvoir y glisser son grain de sable en y introduisant 1 ou 2 acteurs du projets et 1 ou 2 étudiants de l’atelier… Ou alors il faudra penser à mettre en place ce dispositif collégial pour le jury intermédiaire qui devrait avoir lieu mi-juin.