Notre histoire

Les membres de l’atelier A-Cube se sont d’abord constitués en collectif sans statut officiel. C’est au sein du collectif Les Bienheureux·ses qu’est née l’idée du projet de l’atelier A-Cube.

La théorie des ensembles, dite « de l’avocat ».

Mi-mai 2020 – Début de la rédaction du projet pédagogique de l’atelier A-Cube.

Samedi 23 mai 2020 – Olivier Boucheron dit “oui” à l’expérimentation pédagogique A-Cube en acceptant “d’héberger” les étudiants dans son groupe de projet.

Mardi 7 juillet 2020 – Présentation à la CFVE du projet pédagogique de l’atelier autogéré A-Cube, à deux reprises + 8 autres enseignants soutiennent le projet.

Jeudi 23 septembre 2020 – Présentation à la CFVE des 3 opérations/terrains qui seront les sujets à traiter de l’atelier.

Vendredi 9 octobre 2020 – Première rentrée universitaire de l’atelier A-Cube.

16-17 octobre 2020 – La liste des représentants étudiants à la CFVE et au CA comprend 8 candidats issus de l’atelier A-Cube qui comprend 12 membres : ils sont élus !

Vendredi 18 décembre 2020 – Fondation de l’association A-Cube.

Jeudi 4 février 2020 – Premier jury de fin de semestre des trois GTO.

Mars 2021 (en projet) – Lancement du site internet.

Avril 2021 (en projet) – Conférence/débat sur l’atelier A-Cube.



Le logo d’A³

Les trois « A »

Le cube

Le cercle

Les trois A sont ceux de Atelier d’Architecture Autogérée. Le nom que nous nous sommes donnés au départ avant de découvrir qu’il en existait déjà un et que nous avions bien d’autres qualificatifs en A à nous attribuer, comme auto-apprentissage, autonomie, alternatif, anarchie,…

Nous avons gardé le nombre 3 comme puissance et comme expression des 3 dimensions, du volume, qui est par définition le champ d’application de l’architecture dont nous souhaitons en plus que l’apprentissage soit opérationnel, donc dans la pratique (3 dimensions) et non pas la théorie (juste exprimée et mise à plat sur du papier, 2 dimensions). Le cube exprime cela.

Le cube c’est aussi l’idée de ce volume à plusieurs faces toutes égales et interchangeables, superposables, dont la disposition en isométrie telle qu’elle est faite sur le logo met à égalité de représentation trois des facettes de l’expérimentations de l’atelier A-Cube : la jaune, la rouge et la bleue.

Le cercle incarne l’idée de notre groupe, collectif, réunir par des questionnements communs qui étaient déjà ceux du collectif Les Bienheureux·ses, et qui nous unis tous aujourd’hui par et autour de ce projet d’apprentissage autonome et opérationnel. C’est le cercle de la réunion et de l’unité, mais aussi du mouvement, de la circulation des idées, des savoirs, des savoir-faire,…

Le A forme facilement un triangle, et ici il est rectangle-isocèle. Ainsi le logo comporte les trois formes régulières de la géométrie : le triangle qui symbolise la dimension intellectuelle, la réflexion, le débat d’idée qui nous a réunit au départ et a lancé nos initiatives, nos actions, le carré qui symbolise donc la dimension matérielle, physique, tangible dans laquelle nous inscrivons nos projets, et le cercle qui symbolise lui la dimension spirituelle, universelle, l’union.

Les couleurs elles font référence à la première des écoles d’architecture qui se veuille pluridisciplinaire et pratique dans l’histoire moderne, celle du Bauhaus et ainsi qu’au mouvement De Stijl. Mais le rouge lui, n’est pas un rouge primaire, il dérive de celui du logo de l’ENSAPLV.

Au sein de notre organisation et dans nos représentations internes, le rouge représente la pédagogie, le coeur du projet d’atelier expérimental ; le bleu représente l’administration (étant une couleur froide) ; le jaune incarne la créativité, le projet, tout ce qui est opérationnel, projet mais aussi la communication.